Tissages de Miraval

Michèle MAZUIR

Michèle est maître artisan tisserande sur métier à tisser manuel, dit métier "à bras". Toute l'été, elle parcourt les marchés de laine du Sud-Est de la France pour y vendre ses vestes, ses étoles, ses écharpes...
Et ce qu'il y a de chouette avec les créations de Michèle, c'est qu'il y a souvent ce petit fil de couleur un peu fou-fou qui apporte plein de gaieté à ses produits!

Voir tous ses produits





Je suis tisserande depuis une trentaine d’années installée à Mane en Provence depuis 14 ans.


Tous mes vêtements sont tissés à la main sur des métiers à bras , c'est à dire complètement manuels


Tous les modèles sont crées par moi-même.



 Je réalise des tissages en mohair, coton et mérinos.
Puis les tissages sont travaillés par mes soins dans mon atelier couture pour devenir des plaids, chales, écharpes, ponchos, vestes et gilets …









 Ma matière première est filée dans des filatures françaises.



Voici une chaîne "montée". Chaque fil est passé dans une lisse (trou de tige de cadre) que je lèverai ou non avec le pédalier lors du tissage.


   









Avec le pédalier, je choisi quels fils je souhaite lever. Je passe la navette entre ces fils.



Je tasse le fil avec le peigne, le tissu se constitue au fur et à mesure.



Une fois le tissage fini, il me reste à le retirer et à passer en atelier de couture.



 J’aime mon métier que je pratique déjà depuis un certain temps , il m’apporte une forme de liberté dans mes créations et dans la gestion de mon temps.










Je découpe manuellement ou au ciseau électrique.



Je surjette les bords. Il s'agit d'une couture à 5 fils qui arrête le tissu, pour ne pas qu'il s'éffiloche.



Je couds si la pièce est à assembler. 



Dans notre monde de stress et de perte de valeurs, c’est un retour aux sources, à quelque chose de naturel qui a été conçu dans une certaine éthique, et il est intéressant de partager ces valeurs et d’offrir des produits de qualité aux clients.


Les métiers de l'artisanat d’art font parti du patrimoine, ce sont des métiers qu'il faut savoir pérenniser pour ne pas perdre une partie de notre histoire.