Vanessa Combes

Créatrice de Tissages Manuels

Vanessa est tisserande manuelle dans son petit village d'Aramond, dans le sud de la France. Pour faire ses tissus, elle utilise des matières premières d'une extrême qualité et d'un soyeux unique! Elle utilise de la soie, du mohair de chevreau, de l'alpaga, du lin... Mais aussi des fibres végétales moins communes comme le bambou ou le soja!
Chaque étole, écharpe, snood, poncho est imprégné de son savoir-faire unique.

Voir tous ses produits


Au départ il y a eu le contact des belles étoffes dans les magasins de tissus, puis le touché quotidien du vieux linge de maison en lin et en coton... Et là tout a commencé... L’envie de partir du fil pour arriver à la matière...







Vanessa est assise à son poste de travail.



J'ai découvert le tissage sur métier manuel, dit métier à bras, en 1998. J'ai été formée par une professeure suédoise, avec laquelle nous avons abordé les techniques du tissage de linge de maison en lin et coton.
Ensuite vint très vite la curiosité pour d'autres matières, d'autres tissus avec lesquels je vais pouvoir confectionner des vêtements et accessoires pour la femme.




Tout est source d'inspiration: la lumiere, les saisons, la nature et de façon plus consensuelle les expos, les musées, la mode, les couleurs... Ils font jaillir la création: le tissage.


J'utilise du mohair de chevreau (Le mohair vient de la chèvre angora), de la soie, de l'alpaga, du lin... Mais aussi parfois des fibres végétales comme le bambou et le soja.
Je travaille sur un métier manuel, non mécanisé. 








Voici l'ourdissoir. Après l'avoir rempli, je passe chaque fil dans le peigne, puis dans un trou de chaque tige de cadre choisi. Je n'ai plus qu'à tourner l'ensouple arriére pour que la trame se constitue. Je soulève les cadres choisis avec le pédalier. Cela soulève que certains fils enfilés, puis je lance la navette. Elle contient une canette de fil, celui-ci va se déposer entre les deux trames, je tasse avec le peigne et recommence l'opération.



Mon atelier.



Le choix des matières est très important car il doit traduire la pensée, l'idée que j'ai construite dans mon imaginaire. Mes matières viennent de filatures Françaises et d'éleveurs car rien n'est dissocié, tout est relié par les mêmes sentiments de passions, respect et connaissance du travail. Chacun amène en amont sa part de qualité et de beauté à la pièce finie.