Gérard Caux

Ferronnerie d'Art 

Quand on s'en va à la rencontre d'un artisan ferronnier d'art, on s'attend à rencontrer un homme robuste, large d'épaules, un  homme costaud quoi, un peu à l'image de Cétautomatix de la célèbre bande dessinée Astérix. 

Mais c'est une toute autre personnalité que l'on rencontre en la personne de Gérard Caux, qui est loin d'être un tas de muscles ! Il est établi à Wismes, un charmant petit village du Pas de Calais. Il est fils de forgeron et petit-fils de maréchal-ferrant. Il est maintenant inscrit comme Artisan d'Art de France. 

Il forge le fer depuis 1989 et en fait des portails, des garde-corps, des rambardes. Puis, ayant une certaine sensibilité pour l'art, il a commencé à créer des sculptures, comme des  oiseaux en fer forgé dont certains vont embellir quelques lieux touristiques de sa région. Il créé aussi de petits objets uniques en fer forgé comme des bougeoirs, des plateaux, des soliflores... Pas un seul centimètre carré n'est pas passé sous son marteau, c'est sa "touche" ! Voici son atelier. Rencontre.

Voir tous ses produits



Avec une formation de tourneur-fraiseur, je travaille pendant douze ans chez un employeur audomarois .


Mais, fils de forgeron et petit-fils de maréchal-ferrant, "j'ai ça dans le sang", et ce passé me ratrappe.
Après le décès de mon père, je décide de reprendre sa forge et de m'installer en tant que ferronnier en 1989.



Très sensible à l'art, je tente deux fois le concours du Meilleur Ouvrier de France dans la catégorie "ferronnerie d'art".
Je réalise deux ouvrages qui m'ont demandé respectivement 600 et 1500 heures de travail. Hélas, je rate de peu la consécration et n'obtiens pas la récompense suprême. Cependant, l'un de mes ouvrage reste exposé à ....






La forge avec le morceau de métal qui chauffeLe travail du fer au marteau sur l'enclume

Je réalise pour une clientèle locale des portails, des rampes d'escalier, des garde-corps, mais aussi des meubles comme par exemple des bibliothèques en fer forgé.



Je n'utilise que le fer plein. Mes réalisations sont entièrement forgées à la main, c'est à dire que je ne forge le fer qu'au marteau, je n'utilise que très rarement le marteau-pilon mécanique. C'est comme cela que je garde une véritable maîtrise de mon geste, et que j'obtiens le résultat que je souhaite. 





L'atelier de forge de Gérard Caux, ferronnier d'art

Mon atelier de forge.


 

Je participe régulièrement à des animations , des journées de présentation de métiers dans ma région. J'ai une petite forge ambulante qui me permet de faire des démonstrations. Je peux avec elle promouvoir mon métier d'artisan forgeron, faire découvrir le travail du fer et échanger avec le public.








Les barres de fer : matière première d'un ferronierLes outils principaux d'un ferronier : le marteau et l'enclumeLe fer brut, et le fer travaillé

Ma matière première : de simples barres de fer plein.



Mes outils de base : un marteau et une enclume.



 "avant-après" !




Ayant un esprit assez créatif, je réalise maintenant des petits objets de déco (soliflores , bougeoirs, sculptures ...) où je peux laisser libre cours à mon imagination.


Ces objets sont maintenant aussi en vente à l'atelier où je vais faire des démonstrations de forge tous les mercredis après-midi, sur réservation .







Rose en fer forgéEchassier, sculpture en fer forgé

Je peux réaliser de petites sculptures comme cette rose en fer forgé...



... ou bien de plus grandes, comme cet échassier de plus d'un mètre de hauteur.